La VAE permet d’obtenir un diplôme correspondant à son expérience professionnelle. Elle est une des voies d’accès pour obtenir le titre “ASV GIPSA” quand on est déjà auxiliaire vétérinaire professionnelle. 

1. La VAE, qu’est-ce que c’est ?

La VAE permet d’obtenir un diplôme correspondant à son expérience professionnelle. 

Définition du Ministère du Travail :

“ Toute personne, quel que soit son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE. Cette certification qui peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).”

Elle s’adresse ainsi à toute personne qui souhaite faire reconnaître ses acquis professionnels par un diplôme ou un titre à finalité professionnelle.

La VAE est ouverte à tous : il n’y a aucun critère d’âge, de statut (salarié, artisan, bénévole, travailleur indépendant, intérimaire, etc) ou encore de niveau de formation requis. La seule condition est de justifier d’une année au minimum d’expérience professionnelle présentant un lien direct avec le contenu et le niveau du diplôme visé.

Attention !

La VAE n’est pas une conversion automatique de votre expérience de travail en diplôme : une année d’activité professionnelle équivaut rarement à une année d’enseignement. La VAE n’est pas une reprise d’étude ou une formation.

2. Devenir ASV grâce à une VAE

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est l’une des voies d’accès au Titre d’ «Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire» (ASV-GIPSA). Ce dispositif permet de faire reconnaître les acquis de son expérience professionnelle afin d’obtenir la certification visée. 

Pour candidater en VAE, il faut justifier, d’au moins une année d’expérience professionnelle en lien avec la certification visée, équivalent temps plein sur les cinq dernières années (soit 1607h effectuées lors des cinq dernières années) et réalisée en entreprise vétérinaire, sur le territoire français. Les périodes de formation initiale ou continue, les stages et immersions en milieu professionnel effectués pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre ou pour découvrir le métier, ainsi que les activités de volontariat ne sont pas prises en compte.

Le candidat à la VAE doit remplir un dossier détaillé sur son expérience et les qualifications acquises, qu’il soutiendra ensuite devant un jury. 

APFORM est le seul organisme de formation de la branche vétérinaire, habilité à certifier et à accompagner la VAE pour l’obtention de la certification «ASV-GIPSA».

Les avantages d’une VAE 

  • Obtenir un diplôme à son rythme : un parcours de VAE dure entre 6 et 8 mois, selon sa capacité à se rendre disponible pour la rédaction de son dossier et les rendez-vous avec l’accompagnateur
  • Valoriser ses compétences : L’obtention officielle du Titre «ASV-GIPSA» permet d’être reconnu par son entourage professionnel et gagner en assurance dans son travail au quotidien.
  • Évoluer dans carrière : Le titre ASV est enregistré au RNCP par l’arrêté du 30/07/2018 et son obtention permettra au candidat d’accéder à l’échelon 5 de la Convention Collective et obtenir un diplôme de niveau 4.

Témoignage

« J’ai rédigé mon dossier de VAE en 8 mois. Au début j’étais très motivée, j’ai commencé par les petits modules tels que la contention pour finir par le secrétariat, plus complexe. J’ai sollicité l’aide de mon accompagnatrice pour valider ma compréhension de certaines questions. Lors de l’entretien téléphonique, les membres du jury m’ont posé quelques questions sur des détails que j’avais relatés dans mon dossier, et que j’avais mal compris ou oubliés. Je n’ai pas été validé en 1er jury, mais on m’a aidé à préparer mon 2ème passage en me proposant de suivre des formations courtes et de me faire conseiller par mes collègues. J’ai décidé de participer à une formation concernant une des questions pour laquelle j’avais des lacunes. J’ai demandé à un de mes employeurs de me relire pour me rassurer sur l’exactitude de mes propos. J’ai été diplômée au second jury ! Les changements qui ont suivi : le salaire et la satisfaction personnelle d’avoir réussi ! Il faut être très motivé quand l’on commence la VAE, et je la recommande à tous mes collègues auxiliaires qui ne sont pas diplômés !»

3. Comment s’inscrire en VAE ?

Le projet de se lancer dans une VAE doit vous motiver car elle nécessite un investissement personnel important. 

Vérifier votre éligibilité

Avant de s’inscrire dans une démarche de VAE, le candidat doit vérifier que ses activités professionnelles sont proches de celles décrites dans le référentiel d’activités et de compétences du titre “ASV GIPSA”.

À cet effet, vous pouvez contacter un conseiller APFORM à vae@apform.fr ou vous renseigner sur le référentiel d’activité.

Dépôt du dossier de recevabilité

Le candidat doit ensuite créer un compte sur la plateforme e.VAE de l’OPCO EP puis compléter le formulaire (Cerfa) avec tous les justificatifs en lien avec la certification visée (preuve d’identité, bulletin d’inscription, demande de prise en charge signée par l’employeur, attestation d’activité, bulletins de salaires de début et fin de période…). Une fois le dossier finalisé, il faudra l’envoyer au certificateur du titre, c’est-à-dire APFORM. 

Étude de faisabilité

Un entretien de faisabilité sera effectué avec le certificateur APFORM afin de vérifier le positionnement du candidat sur le titre visé. L’inscription en VAE ne sera enregistrée qu’après l’aval de l’organisme de financement (OPCO EP).

Rédaction du dossier de preuves

Une fois l’inscription confirmée et enregistrée, le candidat dispose d’un délai de 6 à 8 mois pour rédiger son dossier de preuves dans lequel il lui est demandé de décrire son expérience professionnelle afin d’apporter la démonstration des savoirs et savoir-faire acquis. Il bénéficie d’un accompagnement individualisé qui va lui permettre d’approfondir certaines réponses ou l’aider dans sa rédaction.

Examen

Dans un délai de 2 mois maximum, après la clôture de son dossier, le candidat sera convoqué pour son passage en jury. Il bénéficie alors d’une préparation à l’entretien avec le jury dans le cadre de son accompagnement individualisé. L’entretien s’effectue à distance (par visioconférence). Le jury apprécie, à la lecture du dossier, l’adéquation entre les connaissances, aptitudes, compétences du candidat et le référentiel de certification. Si les acquis ne correspondent pas entièrement, le jury peut prendre une décision de validation partielle et précise la nature des connaissances et aptitudes devant faire l’objet d’une évaluation complémentaire en vue d’un deuxième passage en Jury.

À noter : En cas de validation partielle, le jury délivre au candidat une attestation reconnaissant l’acquisition de bloc(s) de compétences (bloc(s) acquis à vie). 

4. Le financement de la VAE

La VAE pour l’obtention de la certification ASV est éligible à la prise en charge par l’OPCO-EP, dès lors que l’employeur du candidat y cotise au titre de la formation de ses salariés : elle peut donc être intégrée dans le cadre du plan de formation annuel de l’entreprise. L’OPCO-EP prend alors en charge le coût du dispositif (1920 euros) ainsi que la rémunération du candidat durant le congé VAE, dans la limite de 24 heures de temps de travail.

Des frais d’inscription d’un montant de 100 euros reste à la charge du candidat. Vous pouvez également vous faire financer dans le cadre de votre compte personnel de formation (dans la limite de vos heures cumulées). Renseignez-vous sur www.moncompteformation.gouv.fr

 

Mise à jour le 30/03/2021

Pour aller plus loin :

Leave a Reply